Historique industriel


Une tradition industrielle ancienne

Malgré ses difficultés, c’est dès le XVIème siècle que Saint-Bonnet-le-Château parvient à développer une importante activité industrielle dans la ville et aux alentours, celle de la serrurerie. Toutefois, certaines études font remonter le développement de la serrurerie à Saint-Bonnet le Château dès la fin du XIVème siècle. Les ruelles du centre historique et plus particulièrement les rez-de-chaussées de certaines bâtisses portent encore les traces de l'activité florissante de Saint-Bonnet le Château : les anciens ateliers des serruriers sont en effet toujours visibles, réaménagés bien sûr aujourd'hui en simples pièces à vivre.

En 1794, environ 9% de la population et 50% des actifs masculins vivent de l'activité serrurière. La serrurerie constituera pendant longtemps la "mono-industrie" masculine de la ville.

A cette même date, un autre type d'industrie existe aussi à Saint-Bonnet : les femmes agissent dans le domaine de la dentelle. Il y a ainsi 49 dentellières en ville en 1794, soit 12,63% des actives connues.

Après la Révolution - qui rebaptise temporairement la ville Bonnet-la-Montagne - les activités commerciales, artisanales, administratives se développeront, ainsi que de nouvelles industries comme l’armurerie au XIXème siècle et la fabrication de la boule au XXème siècle. Les armuriers commencent à supplanter les serruriers dès le XIXème siècle avec l'arrivée du chemin de fer en 1873, ligne Bonson-Sembadel. L'influence de l'armurerie stéphanoise est à prendre en compte dans les mutations industrielles sambonitaines de l'époque.
Beaucoup de serruriers se reconvertiront en faveur de cette nouvelle industrie et au XXème siècle, la ville ne sera plus serrurière. Toutefois, M. Jean Blanc perpetuera cette tradition du travail des métaux en inventant au début du XXème siècle la boule de pétanque en acier.

Historique industriel en images